Bois et forêts des tropiques

Archives depuis 1947

Votre sélection de notice(s)



Titre Le paysage comme outil d'aménagement des terroirs villageois = Perceptions of landscape in the development of village lands= El paisaje como herramienta de manejo de tierras comunales
Auteur(s) Dubiez E., Vermeulen C., Tonneau J.P., Yamba Yamba
Thème(s) Bois et forêts des tropiques
Date de publication 2013
Pagination 11-20
Numérotation 315
REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO
Foresterie - Considérations générales; Sociologie
Mots-clés FORET TROPICALE; BOIS; PAYSAGE; CONSERVATION DU PAYSAGE; RESSOURCE FORESTIERE; CONSERVATION DES RESSOURCES; GESTION DES RESSOURCES NATURELLES; AMENAGEMENT DU TERRITOIRE; AMENAGEMENT FORESTIER; VILLAGE; COMMUNAUTE RURALE; ORGANISATION SOCIOECONOMIQUE; REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO; BOIS ENERGIE. TERROIR
Résumé La gestion de la ressource bois énergie en périphérie des grands centres urbains est devenue une préoccupation de premier ordre en Afrique centrale. À une demande croissante en bois énergie correspondent des auréoles de déforestation de plus en plus larges. Les communautés villageoises situées dans cette auréole vivent aujourd'hui dans un environnement à ce point dégradé que les écosystèmes forestiers et les biens et services associés y ont presque disparu. La surexploitation de ces espaces nécessite entre autres de repenser l'aménagement des terroirs villageois. Cette étude présente une démarche d'élaboration de plan simple de gestion de terroirs villageois. L'article discute la pertinence d'une approche d'aménagement fondée sur le paysage perçu et vécu par les populations. L'organisation sociale de la communauté, ses pratiques et ses modes de régulation d'accès à la ressource sont des éléments qui structurent le paysage. Ils se traduisent dans une typologie locale de l'espace employée au quotidien. Cette typologie a été mobilisée pour une meilleure appropriation des concepts d'aménagement par les communautés et pour une mise en ¿uvre plus effective. À contre-courant de la foresterie communautaire développée depuis plusieurs années en Afrique centrale, cette approche est structurée autour d'un processus participatif, progressif et itératif. Elle permet d'amener des groupes endogènes à intégrer leur vision de l'espace dans les prises de décision, à faciliter les débats autour de la question de l'aménagement de leur terroir et à contribuer à la reconstitution d'espaces forestiers dégradés. (Résumé d'auteur)
Document au format Pdf BFT_315_11-20.pdf [1097.48 Ko]

page précédente




LA RECHERCHE AGRONOMIQUE POUR LE DÉVELOPPEMENT

Informations légales
© Cirad 2001 - Contact : bft@cirad.fr