Bois et forêts des tropiques

Archives depuis 1947

Votre sélection de notice(s)



Titre Mapping land suitability at worldwide scale for fuelwood plantations = Cartographie de la disponibilité ds terres à l'échelle mondiale pour les plantations de bois énergie= Cartografía mundial de tierras disponibles para plantaciones dendroenergéticas
Auteur(s) Saïdi S., Gazull L., Fallot A., Burnod P., Trébuch
Thème(s) Bois et forêts des tropiques
Date de publication 2011
Pagination 77-89
Numérotation 309
MONDE
Sources d'énergie renouvelable; Economie et politi
Mots-clés BOIS; BIOENERGIE; UTILISATION DES TERRES; CARTOGRAPHIE; FACTEUR EDAPHIQUE; SYSTEME D'INFORMATION GEOGRAPHIQUE; PLANTATION FORESTIERE; EUCALYPTUS; PINUS; ACACIA; MONDE; BOIS ENERGIE
Résumé Une cartographie du potentiel de plantations arborées pour un niveau de rendement de biomasse ligneuse est présentée selon une approche biophysique. Trois genres botaniques ont été retenus comme aptes pour la production de boisénergie : Acacia, Eucalyptus et Pinus. L'intérêt des résultats réside dans l'utilisation de données géoréférencées, à 1 km de résolution, de précipitations, de températures et de types de sol. En accord avec ces paramètres ayant un impact significatif sur la distribution des espèces, des enveloppes bioclimatiques ont été générées à l'aide d'un Système d'information géographique (Sig). Le résultat est une combinaison de la moyenne des températures maximales du mois le plus chaud, de la moyenne des températures minimales du mois le plus froid et de la moyenne des précipitations annuelles. Ces critères sont retenus en considérant les contraintes édaphiques pouvant atténuer la productivité de biomasse. À l'échelle mondiale, pour les espèces retenues, les zones de plantations potentielles sont de l'ordre de 253 millions d'hectares (Mha) pour les espèces du genre Acacia, de 441 Mha pour les espèces du genre Eucalyptus et de 560 Mha pour les espèces du genre Pinus. Des cartes à l'échelle mondiale sont fournies pour des productions de 6 à 9 tonnes de matière sèche par hectare et par an. Le total des surfaces disponibles pour la plantation des espèces des trois genres considérés est de l'ordre de 600 Mha (6 millions de km²). La limite des bases de données affecte la validité de ces résultats qui nécessitent forcément des études complémentaires afin d'affiner ces estimations tout en introduisant la notion d'usage des sols à celle des catégories d'occupation des terres. (Résumé d'auteur)
Document au format Pdf BFT_309_77-89.pdf [5709.69 Ko]

page précédente




LA RECHERCHE AGRONOMIQUE POUR LE DÉVELOPPEMENT

Informations légales
© Cirad 2001 - Contact : bft@cirad.fr