Bois et forêts des tropiques

Archives depuis 1947

Votre sélection de notice(s)



Titre Historique de l'introduction du genre Eucalyptus à Madagascar = Reconstitución histórica de la introducción del género Eucalyptus en Madagascar= Reconstructing the history of Eucalyptus genus introduction in Madagascar
Auteur(s) Verhaegen D., Randrianjafy H., Montagne P., Danthu
Thème(s) Bois et forêts des tropiques
Date de publication 2011
Pagination 17-25
Numérotation 309
MADAGASCAR
Production forestière; Histoire
Mots-clés EUCALYPTUS; INTRODUCTION DE PLANTES; EXTENSION FORESTIERE; HISTOIRE; MADAGASCAR;
Résumé Une recherche documentaire a permis de reconstituer l'historique de l'introduction du genre Eucalyptus à Madagascar entre 1857 et 1889, et cela bien avant l'organisation des services forestiers de l'État. Plusieurs acteurs de différents pays ont procédé aux introductions de diverses espèces d'eucalyptus ; mais, à cette époque, l'identification des provenances d'origine des graines n'était jamais mentionnée. Ces introductions avaient notamment pour objectif d'assainir les régions humides infestées par le paludisme, de stabiliser les talus des routes, et de disposer d'arbres ornementaux et d'alignement pour les villes. Par la suite, les premiers boisements ont servi à délimiter les propriétés foncières, produire du bois dans la région centrale de l'Imerina et du Betsileo dépourvue de végétation ligneuse, puis, un peu plus tard, à assurer la production de combustible pour les locomotives à vapeur. Ces espèces fructifiant rapidement dans les conditions écologiques de Madagascar, la récolte de graines sur place fut donc possible dès 1895 pour mener à bien les premiers reboisements programmés par le Service des eaux et forêts. Il en résulte aujourd'hui un massif de près de 150 000 hectares menacé par le changement climatique et principalement par l'augmentation de la sécheresse qui aura un impact sur la productivité des boisements d'eucalyptus, et par conséquent sur les ressources et revenus des paysans des Hautes Terres de Madagascar. Ces eucalyptus ayant une origine inconnue détiennent une variabilité génétique probablement étroite. Aussi le développement de recherches apparaît-il nécessaire pour tester des hypothèses d'évolution de caractères favorisés par des facteurs exogènes. (Résumé d'auteur)
Document au format Pdf BFT_309_17-25.pdf [1077.493 Ko]

page précédente




LA RECHERCHE AGRONOMIQUE POUR LE DÉVELOPPEMENT

Informations légales
© Cirad 2001 - Contact : bft@cirad.fr