Bois et forêts des tropiques

Archives depuis 1947

Votre sélection de notice(s)



Titre Multiplication végétative de l'arganier, Argania spinosa, au Maroc : le projet John Goelet = Multiplicación vegetativa del argán, argania spinosa, en Marruecos: el proyecto John Goelet= Vegetative propagation of argan tree, Argania spinosa in Morocc
Auteur(s) Bellefontaine R., Ferradous A., Alifriqui M., Mont
Thème(s) Bois et forêts des tropiques
Date de publication 2010
Pagination 47-59
Numérotation 304
MAROC
Multiplication végétative des plantes; Production
Mots-clés ARGANIA SPINOSA; SELECTION; AGROFORESTERIE; MULTIPLICATION VEGETATIVE; CLONE; BOUTURAGE; GREFFAGE; PROJET DE DEVELOPPEMENT; REHABILITATION DES FORETS; MAROC;
Résumé L'arganier est un arbre à usages multiples de grand intérêt socio-économique pour le Sud-Ouest marocain. Il est utilisé pour l'alimentation des hommes et du bétail, en médecine, en cosmétique, tout en permettant de lutter contre la désertification et l'érosion en produisant du bois à diverses finalités. Les peuplements naturels, en constante diminution depuis le XIXe siècle, sont menacés par diverses pressions anthropiques, de plus en plus fortes, réduisant les capacités de régénération naturelle de l'espèce. Dans ce contexte, le Cirad a été sollicité en 2006 afin d'oeuvrer concrètement à la réhabilitation de l'arganeraie, sous la forme d'un projet financé pour une durée de trois ans. Le but de ce projet est d'améliorer, par la recherche appliquée, la qualité de l'arganeraie à travers la production d'arganiers de qualité supérieure issus d'individus sélectionnés. Ceux-ci seront multipliés en masse au moyen des techniques de clonage les plus adaptées, en tirant profit pour les sélections de la grande variabilité existant entre les plants issus de graines, pour produire des populations clonales plus homogènes. Après deux ans de collaboration avec le Centre Régional de Recherche Forestière de Marrakech et l'Université de Marrakech, plus d'un millier de boutures de jeunes arganiers ont pu être produites dans le cadre d'essais de mise au point de la technique de bouturage de l'espèce. Ce matériel sera utilisé comme pieds-mères expérimentaux et pour des tests de comportement au champ, en comparaison à des semis traditionnels. Par ailleurs, sur les quatorze têtes de clones sélectionnées par les populations locales, huit ont pu être mobilisées pour amorcer la propagation en masse par bouturage, avant les tests au champ. Les techniques de multiplication végétative développées pourront également être mises à profit pour la production en quantité de plants à partir des semis issus des fruits récoltés sur les têtes de clones précitées, présumées de qualité supérieure. (Résumé d'auteur)
Document au format Pdf BFT_304_47-59.pdf [1860.045 Ko]

page précédente




LA RECHERCHE AGRONOMIQUE POUR LE DÉVELOPPEMENT

Informations légales
© Cirad 2001 - Contact : bft@cirad.fr