Bois et forêts des tropiques

Archives depuis 1947

Votre sélection de notice(s)



Titre La tara, Caesalpinia spinosa : espèce agroforestière emblématique des vallées interandines au Pérou = La tara, Caesalpinia spinosa: especie agroforestal emblemática de los valles interandinos de Perú= The tara tree, Caesalpinia spinosa: An agrofores
Auteur(s) Marien J.N., Delaunay G.
Thème(s) Bois et forêts des tropiques
Date de publication 2010
Pagination 25-33
Numérotation 304
PEROU
Production forestière; Economie de la production;
Mots-clés CAESALPINIA; ARBRE A BUTS MULTIPLES; TANNIN; ENVIRONNEMENT SOCIOECONOMIQUE; DONNEE DE PRODUCTION; COMMERCIALISATION; RESSOURCE NATURELLE; AGROFORESTERIE; SERVICE; PLANTATION FORESTIERE; COMMUNAUTE RURALE; PEROU; FILIERE. PEUPLEMENT NATUREL. SERVICE ENVIRONNEMENTAL. CAESALPINIA SPINOSA
Résumé La tara Caesalpinia spinosa Mol., espèce multi-usage traditionnellement utilisée par les populations rurales au Pérou, fait l'objet depuis une dizaine d'années d'une attention particulière pour ses gousses, riches en tanins, et ses graines valorisées comme gomme dans l'industrie alimentaire. Cette espèce est présente dans plusieurs pays andins, mais son aire principale se situe au Pérou. La typologie de la ressource naturelle montre que l'essentiel des surfaces et de la production est constitué par différents systèmes agroforestiers (haies vives, cultures associées, arbres isolés). Les forêts naturelles sont des reliques le plus souvent en mélange avec d'autres essences. Enfin, les plantations (paysannes ou industrielles) ne représentent encore qu'une très faible partie des surfaces ; mais cela évolue assez rapidement, compte tenu des prix actuels des gousses, très attractifs pour les producteurs. La filière est très organisée, mais pour l'essentiel informelle. Elle est composée de trois types d'acteurs. Les producteurs (ou récolteurs) sont les familles de paysans au sein de communautés rurales pauvres. Les acheteurs sont de plusieurs niveaux en fonction de leur positionnement vis-à-vis des vendeurs et de leur capacité de financement. La filière tara revêt une importance économique majeure, qu'il s'agisse de productions issues de peuplements naturels (ou subspontanés) ou de plantations (à petite ou grande échelle). Son développement peut aussi être analysé en termes de création de biens et services écosystémiques variés dans le contexte des changements globaux (climatiques et autres). (Résumé d'auteur)
Document au format Pdf BFT_304_25-33.pdf [1597.689 Ko]

page précédente




LA RECHERCHE AGRONOMIQUE POUR LE DÉVELOPPEMENT

Informations légales
© Cirad 2001 - Contact : bft@cirad.fr